sábado, 12 de diciembre de 2009

Paris canaille (Léo Ferré)

Piano: Pablo D´Aquino

Paris marlou aux yeux de fille
Ton air filou, tes vieilles guenilles
Et tes gueulantes accordéons
Ca fait pas de rentes
Mais c´est si bon...
Tes gigolos te déshabillent
Sous le métro de la Bastille
Pour se saouler à tes jupons
Ca fait gueuler
Mais c´est si bon...

Brin des Lilas, Fleurs de Pantin
Ca fait des tas de petits tapins
Qui font merveille en toute saison
Ca fait de l´oseille et c´est si bon
Dédé-la-croix, Bébert d´Anvers
Ca fait des mois qu´ils sont au vert
Alors ces dames se font une raison
Et se font bigames et c´est si bon

Paris, j´ai bu, à la voix grise
Le long des rues tu vocalises
Y´a pas d´espoir dans tes haillons
Seulement l´trottoir
Mais c´est si bon...
Tes vagabonds te font des scènes
Mais sous tes ponts coule la Seine
Pour la romance à illusion
Y´a de l´affluence
Mais c´est si bon...

Mômes égarées dans les faubourgs
Prairie pavée où pousse l´amour
Ca pousse encore à la maison
On a eu tort mais c´est si bon
Regards perdus dans le ruisseau
Où va la rue comme un bateau
Ca tangue un peu dans l´entrepont
C´est laborieux mais c´est si bon

Paris flon flon, t´as l´âme en fête
Et des millions pour tes poètes
Quelques centimes à ma chanson
Ca fait la rime et c´est si bon...

No hay comentarios:

Publicar un comentario